Sur la voie d’un nouveau contraceptif féminin

Les chercheurs de l’université de Stockholm sont sur la voie d’un contraceptif féminin sans effets secondaires et sans hormones. Celui-ci serait à base de chitine, une molécule de la famille des glucides, et se présenterait sous forme de capsule. Une formule qui permettrait de rendre l’utérus quasiment imperméable aux spermatozoïdes. Ce contraceptif serait également biocompatible puisque la molécule active ne modifie qu’une partie artificielle de la muqueuse de l’utérus sans la pénétrer. Ce contraceptif est en voie de brevetage pour être bientôt commercialisé.