Ibuprofène face à Alzheimer : un nouvel espoir ?

La maladie d’Alzheimer touche 47 millions de personnes dans le monde. Il s’agit de la cinquième cause de mortalité chez les personnes de plus de 65 ans. Cependant, la recherche progresse et une nouvelle arme semble avoir été découverte. En effet, des neuroscientifiques canadiens ont mis en place un test salivaire détectant la prédisposition d’un individu à développer Alzheimer. Ainsi, dans le cas d’une détection précoce, l’ibuprofène (Anti-inflammatoire) prit régulièrement, empêcherai l’inflammation des neurones sur le long terme et permettrai de freiner le développement de la maladie.